Jour 15/01/2017 – 20:00

Le premier jour de la semaine de tous les dangers au niveau du réseau électrique européen, dangers liés à une possible pénurie d’électricité qui risque de se créer en certains endroits d’Europe.  Tout d’abord, un petit positionnement de la situation: une vague de froid nous arrive de Sibérie et va englober l’Europe  dans sa quasi totalité.

Voici à titre d’illustration  la carte des températures prévues pour ce jeudi 19/01 vers 19h, un des moments les plus critiques de la semaine:

Ce froid va provoquer une hausse de la consommation d’électricité causée principalement par les  charges  « chauffage électrique ». La consommation peut devenir tellement élevée que l’on risque de devoir procéder à des coupures d’électricité ciblées à cause d’un manque de capacité de production dans certaines régions d’Europe. C’est très clairement la France la plus touchée par ce problème. Elle a investi massivement dans le chauffage électrique lors du déploiement de sa filière nucléaire.   Il va y avoir en France des pics de consommation de plus de 100,000 MW, soit la puissance de plus ou moins 100 tranches nucléaires. C’est de l’ordre de plus de 20,000 MW qu’en temps normal !  Plus précisément, ce lundi en France, le pic de consommation sera de l’ordre de 84,000 MW; ce mardi avec la vague de froid qui s’installe il atteindra 90,000 MW.  D’après le site de RTE,  le gestionnaire du réseau de distribution français, il sera de l’ordre de 98,000  MW mercredi et atteindra une valeur maximale de 101,100 MW jeudi, ce qui n’est pas étonnant vu que ce jeudi 19/01 il fera très froid en France:  en moyenne 8.8 °C plus froid que la normale. Des détails sont donnés dans cette figure:

A ce problème lié au grand froid s’ajoute d’autres problèmes: (i) la flotte nucléaire française n’est pas en très grande forme. Plusieurs réacteurs sont à l’arrêt, suite à un problème de concentration excessive en carbone dans leurs générateurs de vapeur. Mais bon, l’Agence de Sureté Nucléaire française semble assez pragmatique et a autorisé EDF à en redémarrer plusieurs ainsi qu’à postposer des contrôles sur d’autres réacteurs vu la situation de pénurie annoncée. Néanmoins, au total on aura cinq réacteurs à l’arrêt la semaine prochaine (ii) Le réacteur de Tihange 1 (962 MW) est toujours à l’arrêt en Belgique (pour les français qui liraient ce blog, je suis belge et donc j’ai tendance à plus me focaliser sur mon pays – et puis il faut de l’électricité pour faire des frites 😉 ). La cause de cet arrêt: une histoire de trop de béton déversé par des ouvriers portugais; histoire  qui est encore assez obscure (iii) La centrale TGV de T-Power localisée à Tessenderlo (Belgique) est à l’arrêt à partir de ce lundi pour une opération de maintenance assez longue.  Elle a une capacité de  428 MW, soit environ 5% de la puissance électrique consommée en moyenne en Belgique  (iv) La Belgique ne sait généralement pas subvenir seule à ses besoins en électricité (v) Il n’y aura quasi pas de vent cette semaine. C’est d’ailleurs le talon d’Achille de l’éolien européen. Quand on a vraiment besoin de beaucoup de puissance électrique en hiver, c’est à dire quand Putin nous envoit une bonne grosse vague de froid, l’éolien ne produit quasi rien. Voici d’ailleurs un petit graphique représentant l’évolution de la production éolienne belge dans les jours qui viennent:

Il est difficile de prédire à ce stade exactement ce qu’il va se passer  en Belgique et en France durant cette semaine mais la situation va être incontestablement tendue. Tendue en France à cause de son chauffage électrique et tendue en Belgique car elle ne pourra rien importer de la France et devra « partager » ce qu’elle peut importer des Pays-Bas, soit 3500 MW au maximum, avec son voisin français d’après une clé de répartition dictée par le résultat des marchés de l’électricité (PS: Si la France veut pouvoir maximiser ses imports des Pays-Bas, elle peut m’appeler. Je pense savoir comment EDF doit jouer son coup sur les marchés day-ahead 😉 ). Pour bien réaliser à quel point la situation va être tendue, on peut regarder les prix de l’électricité sur les marchés day-ahead. On rappelle au préalable  qu’un prix élevé est observé quand l’offre de production d’électricité est faible par rapport à la demande.  (Note 1: Bien entendu cette observation n’est valable que sous l’hypothèse que les marchés de l’électricité fonctionnent bien; Note 2: Dans des situations où l’offre est rare,  les traders ont tendance à faire « exploser » les prix en jouant notamment avec des bids liés à de la demande flexible et/ou à des capacités de stockage). Voici l’évolution des prix sur le marché day-ahead pour ce lundi 16/01 en France:

Dans l’intervalle 8h à 21h, tous les prix sont  au-dessus de 100 €/MWh; c’est  beaucoup et la France consommera en pointe 16,000 MW de plus jeudi ! On note que le prix moyen annuel de l’électricité sur le day-ahead est plutôt de l’ordre de 35 €/MWh en temps normal, voir moins en Allemagne. Et là, chose étonnante, même en Allemagne les prix sont très élevés demain:

Je ne me souviens d’ailleurs pas d’avoir vu un prix moyen aussi élevé en Allemagne depuis des années. Il faut dire que leurs éoliennes ne produiront quasi rien ce lundi.  Et la Belgique dans tout cela ? Et bien les prix observés y sont fort similaires à ceux de la France, voir :

Je vous tiendrai au courant de l’évolution de la situation tout au long de cette semaine qui s’annonce être tumultueuse. Si vous avez des informations qui pourraient m’aider à améliorer la qualité de l’information diffusée au travers de ce blog, n’hésitez pas à me contacter, voir http://blogs.ulg.ac.be/damien-ernst/contact/

Votre dévoué,

Damien

Jour 13/11/2016

14:45 Nouvelle crise sur les marchés

Le marché day-ahead a nouveau été à risque de découplage aujourd’hui. Les prix restent excessivement élevés en Belgique et en France. On arrive à un prix  de 696 €/MWh  en pointe en Belgique et de 829 €/MWh pour la France. Voici les prix heure par heure en Belgique:

price-Belgium

La situation est particulièrement préoccupante autour de 19h. Même lors de la semaine dernière qui était très tendue, des prix inférieurs ont été observés. La situation devrait être moins préoccupante à partir de demain, car la consommation française va baisser. En effet, la consommation française en pointe sera de l’ordre de 77500 MW ce lundi, et chutera  aux alentours 74200 MW ce mardi.

Jour 08/11/2016

14:10 Prix moyen belge plus de deux fois plus élevé que la normale.

Prix moyen  82.87 €/MWh pour la Belgique. C’est toujours très élevé mais moins que le 111.39 €/MWh observé hier.

prix-belgique

13:50 Un prix plus raisonnable sur la France

En pointe la France n’atteindra aujourd’hui un prix de l’électricité de « seulement » 219.98 €/MWh. C’est nettement moins que hier mais toujours assez élevé. Résultats pour la Belgique et les UK non encore accessibles.

prix-france

13:10 Prix maximum atteint aux UK

Il semblerait que la réouverture des cahier d’offres à été réalisée suite à un prix maximal atteint aux UK (3000 €/MWh).

13:00 Problème de convergence sur les marchés

En raison de prix trop élevés lors du premier clearing du marché  de gros ce 08/11/2016, une réouverture du marché a été réalisée, comme indiqué sur le site http://www.epexspot.com/en/  Plus bas, un message d’alerte copiés du site en question.

08-problem

Jour 07/11/2016

Résumé  de ces évènements au JT de la RTBF. Un reportage fait par la journaliste Lucie Dendooven, pour lequel j’ai donné une interview:

https://www.rtbf.be/auvio/detail_craintes-approvisionnement-electrique?id=2157375

23:45 Tarif d’imbalance record chez ELIA

Et oui je bosse toujours à cette heure tardive. Tarif d’imbalance record chez ELIA pour demain entre 18h00 et 19h15. On arrive à 1373 €/MWh. Jamais vu cela. Page web à consulter  pour les prix d’imbalances  d’ELIA chaque jour : http://www.elia.be/en/grid-data/balancing/imbalance-prices

La capture d’écran de la situation ce 08/11/2016

Imablance

 

15:15 Un peu d’humour

Le caricaturiste Baptiste dessine (voir https://www.facebook.com/baptistedessine ) se penche sur nos marchés de l’électricité. Comment mieux résumer que lui la situation ?

Caricature-Baptiste

14:40 – Prix moyen record pour la Belgique ?

On arrive pour ce mardi à un prix moyen de l’électricité pour la Belgique sur les marchés day-ahead égal à 111.39 €/MWh. C’est plus de trois fois la moyenne normale.  Prix très élevé mais  inférieur au record de 188,74 €/MWh ayant eu lieu le 22 septembre 2015. Ces données viennent du site http://www.belpex.be

Price-Average-Belgium

14:15 – Prix pour la Belgique

On arrive à un prix maximum de 579 €/MWh pour la Belgique aujourd’hui. Voici le prix heure par heure:

Price-belgium

14:00 – Les courbes d’offre et de demande agrégées pour la France

Voici la courbe d’offre et de demande agrégée pour la France, pour le 08/11/2016 entre 18h et 19h.

offre-demande

13:45 – Clearing du marché réalisé, les résultats

Un prix de 850 €/MWh pour la France en heure de pointe, soit 8 €/MWh de moins que hier.

Price-france

Au niveau de la Belgique pas encore de résultats accessibles.

13:35 – Confirmation du risque de full market decoupling

C’est confirmé, on risque d’assister à un découplage des marchés. Une première. Cela veut dire que chaque pays ne pourra acheter que de l’électricité dans son pays. Avec une tel market decoupling, il manquera sans doute plus de 1000 MW à la Belgique en début de soirée. Il faudra alors aller se sourcer en intraday ou actionner la réserve stratégique.

M3

13:20 – Toujours pas de résultats de marché en vue.

On risque peut être un full market decoupling où ce sera chaque pays pour soi. Quoi qu’il en soit attendons nous à des prix pendant la tranche horaire 18h-20h bien plus élevé que d’habitude et peut être même que ceux d’aujourd’hui. Ils étaient très élevés aujourd’hui en France, en Belgique et au UK, comme illustré par la photo ici-bas:

19h-07-11-2016

13:00 – Réouverture des cahiers d’offre.

En raison de prix trop élevés lors du premier clearing du marché  de gros ce 07/11/2016, une réouverture du marché a été réalisée, comme indiqué sur le site http://www.epexspot.com/en/  Plus bas, quelques messages d’alerte copiés du site en question.

M1M2

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInGoogle+